J’encadre en douceur

Et si nous parlions un peu d’encadrement des enfants pendant les activités ? Je suis passé sur le blog de ma jolie Pascale où une discussion c’est mis en route sur le fait de guider les enfants par la main pendant un bricolage et l’encadrement installé pour que les mousses restent dans les rangs, façon de parler bien sûr !

Je me suis demandée si cela était bon de cadrer les mousses dans les bricolages, de leur imposer des minis règles, d’essayer de maintenir les objectifs qui sont bien assit dans ma tête. Je me suis mis à réfléchir sur tout cela. Le résultât est que oui je pense qu’un encadrement est nécessaire, oh pas un encadrement trop haut, mais celui de l’amusement, vi essayer d’expliquer aux enfants ce que l’on attend d’eux, de les rattraper quand ils se sauvent à gauche ou à droite sur le dessin, alors que l’on veut le milieux.

Ne pas les décourager s’ils n’ont pas suivi les consignes, mais leur expliquer que cela aurait été plus intéressant de la bonne façon. Nous ne sommes pas des maîtresses nous les AM, mais nous devons essayer de leur apprendre les règles pour qu’ils ne se sentent pas perdu à la maternelle. Leur apprendre à supporter les encadrements avec le sourire, car malheureusement ils n’auront pas le choix en grandissant.

Oui je peux paraître dure dans mes paroles, mais un enfant qui ne suit pas les règles, peut vite se retrouver sur la touche. Donc leur apprendre doucement en s’amusant à exécuter les consignes c’est le top.

Ensuite ma jolie Pascale guide l’enfant  par la main de temps en temps dans le bricolage et je le fais également. Je montre d’abords ce que j’attends de mon mousse et ensuite si je le sens hésiter je le guide en douceur, lui prend la main et l’aide. Souvent les sourires sont au rendez-vous et je ressens la confiance mutuel se diffuser.

Tous les bricolages que je mets en place sont basés sur la confiance de mes mousses et je prends mon temps pour cela. Cette année j’ai décidé de travailler sur le rond et Petit Ours Brun pour donner un cadre aux mousses et pour moi aussi qui ne sait jamais me tenir sur un objectif sans faire des détours.

Je veux les aider à suivre des objectifs, pour qu’ils ne trouvent pas trop dur de le faire à la maternelle, nous abordons tous en douceur, car ils en auront des chemins obligatoires dans leur vie d’écolier.

Ils ont le temps vous aller me répondre pour tout cela, mais si nous n’essayons pas un minimum de les cadrer, ils seront surpris en maternelle. Souvent nous bricolons sur un sujet précis, mais pas très compliqué et ensuite quand c’est terminé je donne libre cours à leur imagination, leur folie et j’avoue les rejoindre bien souvent. Ce mélange de cadre et de folie donne le meilleur des résultats, regardez la peinture de ma chipie.

Pour finir, encadrement pour le navire en entier, car le Capitaine ne reste jamais sur le bon courant et se retrouve souvent perdu en mer !

A vos commentaires, je vous promets de ne pas vous encadrer !



14 réflexions au sujet de « J’encadre en douceur »

  1. nous sommes d’accord Maryse, il y a un début à tout = pour commencer la main de l’adulte guide l’enfant qui ne connait pas encore puis c’est l’enfant qui prendra les rennes, et l’adulte va se contenter de regarder. un gros bisou, oui on en aurait des choses à se raconter, et même beaucoup pour en rire !

  2. Oui je pense qu il est necessaire de les encadrer et de leurs donner des consignes quand je vois qu un de mes loulous n a pas tres bien compris je le guide egalement en lui prenant la main
    Viiii ma douce je me retrouve dans ton article
    Vraiment connecté nous sommes lol 🙂

  3. Je guide aussi bien entendu même si à la formation, on nous a bien dit de laisser faire l’enfant, mais chacun sa méthodes, j’aime diriger pour que ça reste joli…. Ils écoutent très bien, juste je limite certaines zones, je guide et ils préfèrent en plus… Puis des fois je laisse faire puis après hop découpage pour redonner la forme, comme pour ma prochaine activité, ou là je vais cadrer mais feront eux même… Après je découperais pour bien assembler et eux colleront… Certaines choses peuvent être faite comme ils l’entendent et d’autres doivent être guidé… Ceci dit c’est un grand débat, donc à chacun sa façon!

    • Oui Cathy chacun sa façon de voir, mais guider lors d’un bricolage ne veut pas dire que nous privons les enfants de leur imagination, c’est leur donner un plus pour faire évoluer leur imagination, donc je pense que tu travail bien dans ce sens 🙂

  4. Coucou, Je partage ton avis sur le fait de devoir guider les enfants en leur donnant un cadre car nous savons qu’ils grandissent un peu à chaque activité et eux nous donnent leur confiance car ils savent que le résultat va les remplir de fierté quand les adultes vont les féliciter. Et puis, le fait de leur apprendre à rester concentrer pour « créer » ne leur pose pas de problème parce qu’ils savent qu’ils pourront aller courir après!!!
    De toute façon, dans la vie, tout répond à des règles, nous leur en montrons seulement d’autres à chaque fois…
    Bisou Capitaine

    • Bonsoir Moussaillon 😉 Oui je suis en accord avec toi, nous ramons dans le même sens et cela pour nos passagers et leur bien être.

      Bisou du Capitaine 🙂

    • LOl , tu va trop vite ma belle Sandrine, je n’ai pas encore lancé le défi du début d’octobre ! Donc je te propose de me servir de tes marques page pour l’illustration !

  5. Je ne suis pas trop en accord avec vos avis. Je crois qu’il faut proposer à l’enfant une activité qu’il peut réaliser seul et peu importe si le résultat ne correspond pas à nos attentes.
    Bien souvent, lorsque je propose un bricolage aux matinées récréatives, je l’ai déjà testé avec mes loulous à la maison voir si c’était réalisable par les enfants.Je pose le matériel sur la table ,je leur montre visuellement comme faire et je laisse faire. Trés souvent nous arrivons à de magnifiques résultats qui n’ont parfois rien à voir avec le projet initial mais qui sont réalisables par les petits copains.
    Je crois qu’il est important de leur laisser exploiter ce que nous leur proposons, ça ressemble à rien ( pour nous !), ce n’est pas grave, ils ont touché la matière , déchiré,découpé, renversé, babouillé, créé.
    Nos propositions nous permettent de leur offrir la possibilité de développer leur dextérité, leur imagination, leur goût et bien d’autres capacités qui nous étonnent en permanence.
    Bien souvent, je bricole a côté deux, ils aiment venir voir ce que je fais , m’observe. Me pique de la laine, des bout de tissu,ramasse la ficelle, les papiers et crée à leur tour.
    L’enfant qui a réalisé seul son oeuvre la reconnait, même cachée parmis d’autres, pas question de prendre les gribouillis du copain, ou l’informe tas d’argile sensé ressembler à un hérisson, alors que le sien est si beau.
    J’ai pu le constater à plusieurs reprises, ils se souviennent de détails trés précis. Sans le vouloir, en intervenant, nous modifions le résultat final. Est-ce bien grave, si le petit poussin est vert et l’herbe jaune…………..non. Si la peinture déborde du cadre ou si les gommettes sont collées dans le mauvais sens . Ce qu’il vient de réaliser, il le doit à lui seul et …………………………c’est si beau !
    Certaines de mes collègues interviennent lors d’activité manuelle, en dirigeant l’enfant dans le choix des couleurs, le positionnement des dessins, le collage des papiers et autres. Si bien que parfois nous voyons l’enfant regarder son assmat ou délaisser l’activité car il ne se sent plus concerné.
    Je sais que pour certaines, il est important le soir que le parent s’extasie devant l’oeuvre de son enfant, c’est un peu la preuve qu’elle s’occupe bien de leur enfant, mais quelle valeur accorder à une réalisation si elle n’est pas de la main, de l’imagination propre de leur enfant.
    Les enfants n’ont pas la même vision que les adultes, laissons les s’exprimer comme ils l’entendent. Notre rôle est de leur apporter la matière, a eux de l’utiliser comme bon leur semblent. Ils ont le temps avant de rentrer dans les contraintes de la socièté.
    Pour ce qui est de les préparer prêt a affronter les contraintes de l’école, je pense que le simple fait d’avoir eu la possibilité de s’amuser en se maintenant à une activité précise est suffisante.
    Donnons leur les outils bon à leur épanouissement, ils savent trés bien s’en vervir
    .Et comme disait une personne dans un autre article : développons leur  » bonne estime de soi « 

    • Coucou Ti-Anne !

      Dans ton commentaire je te rejoins par moment, mais pas tout à fait. Je laisse les enfants bricoler suivant leur envie, mais je donne des consignes simples . Ils doivent le suivre un minimum. J’adapte tous mes bricolages suivant les mousses. Certains y arrivent d’autres non. Mais certains mousses ont besoin de consignes, non pour les forcer, mais parce-qu’ils ont envie. L’encadrement ce fait suivant chaque enfant. Moi a chipie est minutieuse, précise et elle adore les consignes. Pour les règles la je ne suis pas d’accord avec toi. Je pense que qu’ils ont besoin d’un minimum pour l’école. C’est très souple, léger tout ce fait en douceur comme les balades en ville 🙂 Obéir est utile pour l’avenir, l’autorité nécessaire. Ah vi moi mes mousses ils choisissent toujours la peinture et autre, ce qui fait que dans ma maison je n’ai plus de place, trop de choix 🙂

  6. je fais comme toi maryse, il y a un minimum d’encadrement
    je ne fini jamais le travail de l’enfant pour le rendre « plus zoli » aupres des parents, j’explique toujours aux parents que c’est l’enfant qui fait , son travail est peut etre moins beau où moins bien fini que celui du copain , mais c’est le sien , je fais des photos, je peux leur montrer s’ils veulent
    la semaine derniere le petit à fait une peinture sur pochoir et j’ai montre au papa comment on avait procede pour pas qu’il croit que c’est moi qui avait peint
    comme je dessine tres mal, souvent je decalque et je reproduis sur du carton par la suite, et bien j’ai vu les enfants tres jeunes m’imiter, essayer de reproduire une image d’un livre
    si vous faites le contour de la main de l’enfant, vous allez voir qu’au bout d’un temps il le fait tout seul
    donc on leur aura appris certaines choses tout en douceur
    s’ils ne veulent pas faire, tant pis on passe à autre chose, mais je ne force jamais, ça sert à rien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge