Nos enfants sont ils indépendants ?

Un concours vient d’être lancé par Aurélien Amacker sur Bloguer TV. Je ne connais pas personnellement ce jeune homme. Simplement l’amie qui m’aide pour mon blog, « Eh oui je ne suis pas douée en tout il faut bien l’avouer », me propose d’y participer. Un défi ? Alors, pourquoi pas ! Mais avant de m’enflammer sur le sujet «  Qu’est-ce que l’indépendance représente pour vous ? » je prends cinq minutes pour vous présenter mon amie .

Nathalie de son prénom, possède également son blog. Celui-ci est centré sur le bien-être de son corps. N’hésitez pas à vous y rendre il est magnifique, rempli de conseils et de recettes à bases de produits naturels.

Bien il est temps de passer au vif du sujet.

En route !!

« Qu’est-ce que l’indépendance représente pour vous ? »

C’est une des questions que je me pose depuis la venue au monde de mes enfants . Je me suis retrouvée devant des petits êtres qui avaient besoin de moi. Leur vie dépendait de mon bon vouloir. Cela a provoqué un choc qui m’a donné les plus grands doutes de mon existence.

L’enfant que l’on tient dans nos bras un jour ou l’autre il doit prendre son envol, je ne veux surtout pas d’un Tanguy ! Non pas d’enfant qui doute de pouvoir réussir sans maman !

Puis je n’ai pas donné la vie à mes enfants pour en dépendre aussi.

Je ne veux pas ressembler à une canne et ses petits qui ne la quittent jamais. Voilà c’est décidé je vais apprendre à mes enfants à vivre sans moi.

Pas facile, par où commencer ?

Ne jamais interférer quand l’enfant joue dehors, ne pas le couver en restant près de lui comme s’il ne savait pas faire un pas sans moi. La liberté de vivre s’apprend déjà dans l’enfance. S’aventurer dans le parc ou le jardin en sentant un simple regard et pas un espion qui vous suit.

L’enfant va passer par des ponts que nous pensons infranchissable. Le laisser régler ses problèmes seul et n’intervenir que si cela devient trop pénible pour lui .  IL est difficile aux parents de juger ce moment, mais cela le fortifie plus que le chocolat au goûter.

Il n’arrive pas à dormir seul la nuit et bien il doit apprendre. Lui expliquer en douceur et lui donner des astuces oui ! Le prendre dans le lit chaque nuit non !! Oui on s’épuise à se battre toutes les nuits, mais adulte il ne sera plus dans votre lit hein ? Qui vous remplacera ? Une autre femme- maman et où sera son indépendance ?

L’enfant doit apprendre aussi à choisir les bonnes directions dans sa vie. Rester ami avec  un tel ou pas. Porter tels vêtements et assumer ce choix.

L’enfant doit prendre la décision de grandir de faire ses choix sans qu’on le force.

Se rendre à l’école seul et décider de ses études. Savoir oser demander aux autres des conseils sans que maman le fasse.

Vi je veux que mes enfants assument d’être eux-mêmes, leur indépendance commencera là.

Je leur fais confiance et ils savent que s’ils me trompent, cela sera fini. C’est aussi l’indépendance.

Couver ses louveteaux sans cesse c’est les étouffer, mais aussi leur couper les ailes et donc les rendre dépendants de nous ou  d’un autre.

Non je ne veux pas et ne le peux pas.

Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit,
Parlez-nous des Enfants.
Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter,
pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux,
mais ne tentez pas de les faire comme vous.
Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.

Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance
pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie;
Car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable.

(extrait du recueil LE PROPHETE, Khalil Gibran)

« Qu’est-ce que l’indépendance représente pour vous ? »

Et si vous, oui VOUS y répondiez !!

 

 


8 réflexions au sujet de « Nos enfants sont ils indépendants ? »

  1. moi je suis d accord

    mais il faut faire plus , par exemple a ce temps il ne faut pas hésiter a les faire dormir dehors la nuit avec juste une couverture

    et oui cela va les endurcir et les preparer a leur vie de SDF car vu l’avenir de l’education nationale ils sont fichu

  2. Merci Millie pour votre commentaire. Je ne sais pas si ce sont les paroles d’une mère, mais je crois que l’avenir dépend de beaucoup la façon dont nous observons les enfants et de la force que nous leur donnons. L’indépendance est un des cadeaux que nous pouvons leur faire.

    Seb je te reconnais bien là ! grand coeur caché 🙂

  3. coucou ma maryse!

    Que j’aime te lire! ça fait du bien !

    moi qui suis jeune maman , j’avoue que ce n’est pas facile de ne pas intervenir parfois! on voudrait les aider! mais savoir prendre du recul et se dire que non finallement ils peuvent trouver la solution par eux même au fond ça a quand même du bon et c’est tout à faire dans leur intérêt! merci ma maryse ne me remettre cette idée en tête …. que je perd parfois…. à vouloir parfois peut être surprotéger !

    comme on dit « couper le cordon » !!!!

  4. Pour moi un aspect fondamental dans l’éducation de nos enfants est la motricité libre.

    C’est tout simplement laisser son enfant se développer à son rythme sans le forcer.

    C’est le bonheur de le voir faire des efforts pour se mettre sur le côté, se mettre sur le ventre, se tenir assis, les premiers pas.

    Le résultat est que l’enfant a une bonne connaissance de ses capacités, de ses réactions et il est super à l’aise dans son corps. Et une fois que l’aspect motricité physique est bien établi, l’enfant peut passer à la motricité fine, et développer plus de capacités manuelles.
    C’est dommage que beaucoup de parents forcent leurs enfant à tenir assis alors qu’ils n’en sont pas encore prêts.

    L’indépendance d’un enfant passe par le fait que les parents doivent savoir lui lâcher la grappe de temps en temps tout en restant proche et disponible lorsqu’il en a besoin. Vaste programme mais avec quelques efforts et en essayant de se retenir d’aller le couver, ça peut bien fonctionner.

    L’indépendance d’un enfant, plus tard c’est aussi lui laisser le faire ses propres choix tout en lui donnant des outils, conseils tuyaux pour l’aider à faire les bons choix pour lui. Un exemple tout bête est le choix d’un sport. Ca ne doit pas être le choix des parents mais le choix de l’enfant. Là où les parents peuvent intervenir c’est pour lui proposer d’essayer plusieurs sports et ensuite le laisser décider celui qu’il préfèrera ou bien tout simplement aucun parce qu’il n’aimera pas le sport 😉

    Le rôle de parents est de faire grandir nos enfants, leur donner les bases pour qu’ils puissent se débrouiller dans la vie plus tard lorsqu’ils voleront de leur propres ailes. Et ça n’est pas incompatible avec le fait d’être très proches d’eux. Ils en ont aussi besoin

  5. Exacte nous devons leur donner la liberté en les surveillant, mais la confiance qu’ils ressentent en nous est la plus grande arme qu’ils possèdent. Rien n’est facile, mais tout est possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge