Pourquoi forcer à manger ?

livre-enfants-mademoiselle-princesse-ne-veut-pas-manger

 

Il y a quelques temps je me suis demandée si je ne devais pas écrire un article sur le fait de forcer ou non les enfants à manger. Je ne savais pas trop si ce sujet serait abordable ou pas.

J’ai laissé un petit mot sur FB et oui le réseau sociaux le plus en vogue et je n’ai papoté qu’avec deux ou trois personnes, cela m’a étonné, car je pensais que ce sujet était présent dans tous les foyers et que les AM devaient composer avec leurs enfants et les enfants qu’elles gardent.

Je me demande si ce sujet n’est pas tabou finalement, je crois que depuis des lustres, voir des siècles la nourriture est primordiale dans chacun de nous, oui nous devons manger pour vivre, mais doit on vivre pour manger ?

La nourriture est un immense jardin de saveurs, mais il faut savoir faire ses récoltes sans trop engranger de kilos. Est-ce le fait que nous ne sommes pas tous égaux devant la glace, qui donne ce silence ?. (Non je ne parlerai pas de la vilaine balance qui est cachée sous le meuble de la salle de bain).

Pourtant, autour de moi je n’entends que cela, les enfants ne veulent pas manger, nous devons nous battre pour qu’ils acceptent une bouché de viande ou de légume.

Nous culpabilisons quand les enfants ne mangent pas, comme si c’était un devoir de les nourrir, que si nous n’y arrivons pas, cela sera un échec.

Mais l’enfant lui il ne veut pas qu’on l’oblige à manger, il connait son corps, de sa quantité nécessaire pour vivre. Il n’aime pas le légume qui se trouve dans son assiette ? Il n’aime pas la purée fait par maman ? Il ne veut pas de dessert ? C’est son choix, non ?

Il n’aime pas le légume cuisinez ainsi ? Nous essaierons d’une autre façon, non ?

Un bébé ne veut pas commencer la diversification, il veut encore son biberon, cela est grave ? Je ne pense pas. La nourriture est taboue je pense finalement, car les kilos que prends un adulte sont contrôlés par la bonne société, mais oui nous ne voulons pas être plus gros que la norme, non cela n’est pas bien, cela n’est pas beau les kilos en trop.

Je pense même que les gens qui se sentent trop gros ne pense pas aux risques de santé, mais pense aux regards des autres. La nourriture est une torture pour tous.

Et le fait de nourrir le bébé est un problème pour certain, car ils doivent nourrir, habiller et abriter l’enfant, c’est un devoir, c’est ce que l’on demande, quand l’enfant ne veut pas manger, beaucoup pense que c’est un échec, mais quand l’enfant mange trop on culpabilise, pensant l’avoir trop gaver.

Puis certains parents nourrissent les enfants à coup de dessert sucrés, car il faut aussi gâter l’enfant, il est l’enfant, donc il a droit d’avoir le meilleur ! C’est si facile de donner des sucreries pour qu’il reste sage, lui promettre la sucrerie s’il mange tous ses légumes.

Oui la nourriture est un sacré sujet, si vaste que nous pourrions remplir des pages. Puis je pourrais vous sortir les méthodes pour faire manger les enfants, mais cela servirait vraiment ?

Je pense qu’il faut simplement lui proposer de cuisiner avec vous quand il est en âge, de lui faire goûter les fruits et les différents pains avant les sucreries. Ne pas le forcer à manger ses légumes, non lui faire goûter, l’écouter quand il n’aime pas, chercher à rajouter le petit truc qui va lui plaire, le bébé ne veut pas lâcher son biberon et bien attendons. La nourriture doit être un plaisir, pas une obligation. Oui les enfants découvrirons les sucreries, mais allons y doucement, favorisons les autres aliments avant. Ne pas lui répondre non pour les sucreries, mais diffuser cela doucement.

Nous adultes, devons prendre consciencieuse que nourrir les enfants ce n’est pas un livre-non-je-ne-veux-pas-manger-fleurus-9564devoir, mais une découverte pour eux et que c’est à leur vitesse qu’il faut agir et ne pas avoir peur qu’ils peuvent ne pas savourer un jour le plat et que cela viendra, ils vont forger leur personnalité par le goût et ils seront tous différents et tant mieux !

Et vous en pensez quoi ?


24 réflexions au sujet de « Pourquoi forcer à manger ? »

  1. oui ma Maryse et je rajouterai même qu’à l’inverse les médecins de famille surveillent beaucoup le poid et la taille des petits pour vérifier qu’ils rentrent bien dans les courbes et que pour certains parents ça leur met une pression supplémentaire alors qu’il faut simplement savoir écouter et répondre au mieux et composer avec! et bien souvent ces refus ne sont que temporaires! comme on dit Rome ne s’est pas faite en un jour et parfois il faut reculer pour mieux sauter alors laissons leurs le temps à nos petits bouts de s’adapter de découvrir! manger doit rester un plaisir!

  2. moi j’ai mon souci avec « faut-il ou non proposer un dessert à l’enfant qui ne goûte pas le plat salé en disant qu’il n’a pas faim qui est revenu ». car au fond de moi je pense que je ne veux pas donner le dessert quand on ne mange plus que des desserts. et en même temps je suis influencée par mes lectures à la mode qui disent que le dessert est une nourriture aussi. et d’autres lectures marginales qui disent comme je le pense que pas faim pour le plat salé, pas faim pour le plat sucré non plus. un enfant qui refuse son dessert je crois est malade. en principe ils refusent plutôt le plat de légumes.!!!!allez, bon lundi.
    pascale Articles récents…l’éclat de joieMy Profile

    • Oui cela me taquine l’esprit aussi de ne pas donner de dessert s’il ne mange pas ses légumes, du coup je donne un dessert qu’il aime moyennement , mais je pense que les enfants ne se laisse pas mourir de faim, donc parfois je n’offre rien, du pain peut-être, c’est compliqué cette histoire, car c’est notre instinct de femme qui se rend malade parce que l’on ne réussie pas à nourrir l’enfant 🙂
      Bon week end avant le lundi ma jolie 😉

  3. Effectivement manger est un sujet difficile, ils sont petits et n’aiment pas forcément tout, moi j’ai ma fille quand elle était petite ne mangeait rien mais quand je dis rien c’est vraiment très peu, j’en avais fait une fixation, les repas devenaient l’enfer, c’était a qui de nous deux céderai, mon médecin qui la suivait à finir par me dire STOP elle maigrit pas ,ne mange pas entre les repas, alors laisser la, quand elle aura faim elle mangera, par contre ne rien donner entre, c’est à table ou rien , cela a été dur car j’avais l’impression d’être une mauvaise mère de ne pas nourrir ma fille, mais j’ai tenu et elle à fini par manger. Ce qui est difficile aussi c’est quand un enfant ne veux pas gouter en aliment nouveau et ne mange pas de légumes vert ni crudités ni fruits j’ai le problème et bien c’est galère. Eh oui Maryse repas = pas facile
    christine alias nounoutiti

    • Oui je comprends ma belle, puis les rapports de forces n’apportent rien au bout d’un moment, moi aussi j’ai des petits bouts qui ne veulent pas goûter, je continue de proposer, un jour cela viendra et les goûts c’est très bizarre, mon ados-martien n’aime pas la tomate et la vinaigrette, mais la soupe à la tomate il adore, va comprendre 🙂

  4. Ah la la, vaste programme et je sais de quoi je parle puisqu’en tant que maman j’ai raté l’éducation alimentaire de mon 2ème enfant. En même temps mon médecin de famille de l’époque ne m’a pas aidé non plus. Et lorsque je te lis Maryse je me dis qu’effectivement il ne devait pas être prêt pour la diversification puisque c’est à ce moment là que nos soucis ont commencé. Du coup pour les enfants que j’accueille j’ai pas de pression et puis aussi j’ai ( jusqu’à aujourd’hui ) eu de la chance : aucun n’étaient difficiles. Bon il y a toujours le passage vers 3 ans où ils goûtent moins facilement les choses nouvelles mais tout ce qui compte : que le repas ne devienne pas un combat. Je trouve que c’est plus facile pour nous que pour les parents car le côté affectif entre en compte et ça les « chers têtes blondes » le comprennent très vite ! Enfin je comprends le questionnement de Pascale sur donner ou pas un dessert lorsque l’enfant n’a rien voulu manger : moi j’ai encore lu un livre de Didier Pleux et vraiment ses idées sur l’éducation me correspondent tout à fait et lui dit : pas de dessert ! Mais comment faire lorsque nous nous avons plusieurs enfants à table en même temps et qu’un seul n’a pas de dessert même si c’est justifié ?? Ah pas facile notre métier quand même et ne parlons même pas de celui de parents !!

    • Merci pour ton commentaire Sam et il vrai que cela n’est pas évident de gérer les repas et les desserts quand nous en avons plusieurs à table, mais ce qui compte c’est que rien ne devient une bagarre , comme nous le disons ils ne se laisserons jamais mourrir de fain ces petits bouts 🙂 Bonne soirée ma belle Mary Poppins, !

  5. ouh la la, sujet difficile parfois, il y a 3 ans, j’ai eu un enfant qui ne voulait pas manger de morceaux, quelle galère, c’est sa maman qui amenait le repas, à un moment donné, je me suis dit « ce n’est pas possible de continuer, j’en ai pris mon parti et ne faisait plus attention à lui (il n’était pas tout seul à table), ça a duré des mois mais je ne lui donnais pas son dessert et un jour, tout a changé, je me suis rendue compte que tous les enfants ont une passe où ils ne veulent pas manger, maintenant, je me dis « ce n’est pas grave » et je laisse passer le temps jusqu’au moment de la sieste, un jour, l’enfant recommence à manger comme si rien ne s’était passé, ils ont tous des passes pour le NON, pour faire des caprices etc etc et après, ça passe, il faut bien qu’ils grandissent…. enfin, c’est mon avis, bonne soirée, bisous Maryse !

  6. De retour de vacances un super post! ici on force pas à manger, on goute , et on mange mieux au prochain repas si vraiment on a faim. Pour les plus enteté, on peux faire les courses et faire participer les enfants à la confection des repas. Mais passer une heure devant son assiette, ne les fera pas plus apprécié les repas. Par contre pas de repas « bis » à la maison, tu veux pas mangé mais tu ne prends pas trois dessert pour compenser. voilà chez nous.
    bonne reprise, bise
    stephanie Articles récents…Pour JohannaMy Profile

  7. Intéressant, perso je cuisine beaucoup avec eux et je suis surprise de voir qu’ils veulent gouter à tout ce qui est cru, et c’est pas interdit après je regarde leurs petites têtes et on essaye de placer des mots, (c’est dure, ça pique, c’est sucrée…) ensuite arriver à table je suis très très souple sur la propreté, je ne leurs reproche rien même si sa déborde de partout et qu’ils en ont plein les mains… (manger avec les doigts est très bien vu) l’essentiel c’est manger avec plaisir et si c’est tout seul c’est encore mieux. Rassurez-vous mon PitchouTim rentre demain à l’école il prend plaisir à manger mais il a abandonner tout seul les doigts !!!
    matchouteam.com / maryline Articles récents…kit récréatif des petits indiensMy Profile

    • Sur le navire aussi nous mangeons avec les doigts et le Capitaine parfois aussi, la cuisine , ils viennent grignoter, toucher , lécher , parfois manger, je dois dire stop si je veux qu’il me reste quelque chose à cuisiner 😉 Bonne rentrée au jeune homme 😉

  8. Ce n’est pas un sujet facile car chaque parent a sa philosophie à ce propos et tu as la tienne aussi. Parfois les enfants essaient de nous controller à travers ce moment de repas qui devrait être un moment privilégié de la journée. On ne sait pas non plus comment ça se passé dans chaque famille. Je me souviens que quand mes enfants étaient plus jeunes c’était bien correct de ne pas avoir faim pour le dessert mais il faut goûter aux différents plats. Avec certains enfants, si on les laissaient faire, ils ne mangeraient que des macaronis au fromage (comme repas et dessert) alors que les légumes sont tellement importants!
    Je me souviens que quand j’enseignais en 5ème année, j’ai un parent qui est venu me voir pour me demander de surveiller que son fils mangeait bien son repas. Je lui ai demandé qui préparait le lunch… lui ou son enfant. À cet âge-là, il faut que l’enfant soit partenaire dans la préparation de son repas pour l’école! Plus jeune, c’est autre chose évidemment!
    Merci de soulever des tas de sujets intéressants, Maryse 🙂
    Joelle Articles récents…Le pouvoir de l’internetMy Profile

    • De rien mon amie 🙂 Oui c’est un sujet difficile , mais il faut en parler je pense, car cela permet aux parents et autres de réfléchier sur leur façon de voir le repas 🙂

  9. Je n’oblige pas, mais je dis, ‘oh mais tu aimes tout chez nounou! » et ça marche fort bien.
    Pour certains je dis ‘si, il faut que tu goûtes, après tu pourras dire que tu n’aime pas!’ et souvent ben ils aimes.
    Tranche d’âge chez moi c’est 22 mois, 2 ans, 4 ans, 6 ans.
    J’ai moins de problème avec les enfants dont je m’occupe qu’avec mon fils (7 ans dans quelques jours)!
    Lui mange pas de tout, et fait le pitre… Mais il a droit à son dessert, il a quand même manger, à sa faim voilà tout.
    Par contre moi je me suis lancée dans la façon de manger chrononutrition pour m’amincir et ça à l’air de parfaitement bien marcher. Du coup j’applique la formule aux miens, par pour tout bien sur.
    C’est peut être hors sujet ça par contre…
    Cathy Articles récents…Mille Merci…My Profile

    • Si cela fonctionne chez toi, c’est peut-être que tu te sens bien avec la nourriture va savoir 🙂 L’enfant est un mystère ce qui est chouette ! C’est quoi la chrononutrition ?

  10. Coucou je suis d’accord sur plusieurs points, l’enfant sait quand il a faim, quelle quantité lui convient et il faut accepter qu’il soit un ogre une semaine et que la semaine d’après il ne mange presque rien.
    Après la nourriture est un sujet un peu tabou car elle nous renvoie aussi à notre propre enfance. Pour moi par exemple , quand j’étais petite ma mère nous obligeait à finir et la nourriture était aussi une récompense. Donc aujourd’hui quand je ressens des émotions fortes (colère , tristesse mais même joie) j’ai tendance à manger.

    Après pour l’équilibre alimentaire, il faut essayer de leur faire goûter des légumes car c’est vrai que si on les
    laisse « choisir » entre un repas fait de gâteau et bonbons ou haricot et poulet , ils choisiront la première (moi aussi!!). Donc c’est à l’adulte de proposer sous diverses formes des légumes et de veiller à l’équilibre (sur une semaine) alimentaire.

    Que penses-tu de mon article:
    http://bebe.net/astuces/alimentation/astuces-pour-les-mangeurs-difficiles-de-2-a-3-ans-459.html
    aurélie (bebe.net) Articles récents…Alimentation bébé de 12 moisMy Profile

    • Je viens de lire ton article et j’ai laissé un commentaire, intéressent, je ne suis pas ok avec tout, mais cela donne une autre vision, sympa 😉

      Bon dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge