Halloween à ma façon.

Nous sommes le 31 octobre de l’an 2012, nombreux sont ceux qui décore leur maison et prépare un repas d’enfer pour fêter Halloween.

Sur mon navire pas de cela, un dessert amélioré réclamer par mes ados-martiens, la fameuse compote de pomme poire que nous nommerons aujourd’hui cerveau de zombi, de la crème anglaise : Sang de sorcière et crème chantilly : Barbe de père Noël.

Mais..Pour vous…une surprise !

En route !

Je ne sais pas si vous connaissez le nuton ? c‘est une petite créature du folklore et des croyances populaires des Ardennes françaises et de la Wallonie. Je vous propose de suivre l’aventure de Babè le nuton.

Il était une fois, un nuton du nom de Babè, il habitait avec les siens dans le défilé de Sy. Babè était en bon terme avec une brave femme qui vielliait toujours à ce que les petits hommes ont de quoi boire et manger. En contrepartie ils lui rendaient des multiples services.

Une maladie emporta la brave femme et c’est le veuf qui continua à s’occuper des nutons. Il faut dire que les petits hommes lui étaient de plus en plus indispensable.

L’homme après un temps convenable de veuvage décide de se remarier et prend pour épouse une jeune femme qui ne connaissaient pas les nutons. Après avoir engagé un valet et une servante la femme décida que les petits hommes n’avaient qu’à demander leur pitance ailleurs. Babè rentra dans une colère noire et jura de se venger. Il attendit son heure qui arriva avec la naissance d’un enfant.

Pendant que le couple s’amuse lors d’une fête, Babè en profite pour pénétrer dans la chambre du bébé et de l’échanger contre un nouveau né nutron qui possédait les mêmes yeux bleu.

Quelques semaines plus tard Babè se balade dans la cour de la ferme et rencontre le censier ( celui qui tient une cense à ferme ainsi qu’une métairie, une ferme.Le cens est la redevance annuelle, foncière et perpétuelle qui est due par celui qui possède la propriété, tout cela au moyen âge ).

Le censier est triste, Babè lui demande ce qui se passe et l’homme lui répond que son fils ne grandit pas. Banè rétorque que cela est bizarre puisqu’il est très fort, ce que confirme le censier.

Mais le nuton lui rétorque que lui pouvait beaucoup de choses et lui propose de faire grandir l’enfant en échange de nourriture que l’épouse déposera chaque semaine dans leur grotte. Le censier accepta et quand Babè vérifia ue la nourriture était bien là, il profita de la nuit d’été et exécuta l’échange des bébés, bien sûr le bébé nuton n’avait pas grandi en 8 semaines comparé au bébé des censiers.

Depuis ce jour l’enfant du censier grandit et la femme continua à nourrir les nutons, les petits hommes reprirent le chemin de la ferme et aidèrent les censiers.

L’homme remercia Babè du fait que son fils grandissait, le nuton se tut et sourit dans sa barbe.

Voilà ! J’espère que ce petit comte vous aura fait sourire en ce jour d’Halloween.

Houu.. bonne fête !

 


6 réflexions au sujet de « Halloween à ma façon. »

  1. Bravo Maryse j’ai beaucoup aimé cette belle histoire.
    Merci de m’avoir fait connaître le blog de Colette, il est magnifique.
    Je te souhaite de passer une très bonne journée, bises Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge