une histoire d’écharpe.

Un petit homme vient de rejoindre le bateau, un mousse qui possède un sourire à croquer. Bastian de son joli prénom n’est pas venu seul. Il a emporté dans son sac un boa. Vi un boa de 3 m, de couleur bleu.
Je viens de reprendre le chemin de l’écharpe après 2 ans et plus d’arrêt. La découverte à nouveau.

Souvenir, souvenir quand tu nous tiens ! J’ai découvert l’écharpe quand j’ai rencontré Aurélie qui m’a confié Anouk. Une proposition qui m’a tout de suite séduite comme la jolie famille. Je les remercie profondément , ils m’ont énormément aidé dans mon travail et l’accueil d’un bébé. Je dois avouer que j’étais pas à l’aise de prendre à nouveau en charge un tout petit. m’étant consacré aux périscolaires depuis un long moment.

Bon après ce court intermède je reprends le fil de mon article.

L’écharpe nous pourrions penser que ce système de portage soit répandu et bien non ! Je ne connais personne autour de moi qui l’utilise. Le porte bébé rarement aussi je crois bien.

La poussette est la Rolls-Royce des bébés et le moyen de transport par excellence des parents. Pourtant, depuis les temps lointains et les différents pays porter son bébé contre soit est une coutume et un bonheur.

Si je ne me trompe pas l’écharpe porte-bébé dont je vous parle est utilisée en Amérique Latine et ce sont les Allemands qui l’on remit au goût du jour.

Une association l’Arbre à bébés en parle très bien. Je remercie la maman de Bastian de m’avoir indiqué ce site.

Donc j’ai porté l’écharpe pour me rendre à l’asso et mes collègues ont observé le boa avec de grands yeux, mais si elles savaient que c’est un plaisir de sentir le bébé contre soit. Je reste sur le fait que cela rapproche l’AM et le tout petit. Puis cela le calme assez vite il doit se sentir en sécurité et au chaud. Bastian a reprit sa position du foetus et doucement je le sens prendre confiance en moi.
Cela me permet aussi de pouvoir bouger bricoler avec les filles le bébé confortablement installé, même pour les balades, je peux assurer de pousser ma Rolls-Royce, tenir la main de ma coquine ce qui n’est pas négligeable sur nos trottoirs nantais.
Je m’inquiète pas non plus si le bébé peut prendre froid, car nous nous tenons mutuellement chaud et je peux rabattre un pan de l’écharpe sur lui et un point non négligeable mon dos. Vi l’écharpe m’entoure bien la taille et donc assure un portage bien diffuse.

L’inconvénient l’été ou nous aurons chaud, mais un petit inconvénient comparé aux avantages.

L’écharpe aide le bébé contre les coliques, calme les pleurs, aide l’enfant à s’endormir et cela j’ai testé et c’est approuvé !!

Plus tard la position jambes écartées permet de corriger et de prévenir les problèmes de hanches.

Pour finir se balader avec le petit bout de choux en écharpe en ville est un réel plaisir.

Je vous dirige vers papa blogueur qui propose un article sur le porte-bebe-echarpe-avec-anneau.

N’hésitez pas à découvrir .

Portez vos mots non en écharpe mais en commentaire, je vous attends !


10 réflexions au sujet de « une histoire d’écharpe. »

  1. alors à mon époque jeune maman, j’avais un « kangourou », mais je n’ai jamais utilisé d’écharpe. Je me demande en tant que maman possessive, si j’aurai accepté de grand coeur que mon bébé soit si bien blotti contre un autre corps de femme, il en faut de l’amour pour ça ! sinon je suis un peu d’avis différent pour ma part. je pense qu’il faut quand bébé est tout minus accéder et intervenir au moindre pleur pour qu’il sache qu’il sera secouru, qu’il a quelqu’un sur qui compter, et que le rôle de l’éducateur, c’est de progressivement lui apprendre à s’autonomiser, à se rassurer seul, le libérer de toute dépendance, même à sa mère… ça ne va pas bien dans le sens de cet article sur le portage, désolée. je respecte par contre et je comprends ce besoin de caliner, dans ma vie professionnelle je porte le moins possible, sur ce coup là il y aura une différence entre toi et moi Maryse, mais ça c’est bon pour le choix des parents !

    • Je suis d’accord avec Nounoupascale, gare à ne pas prendre trop de place.Tout comme elle, en tant que maman je pense que je n’aurais pas aimé que mes filles aient eu un contact aussi physique avec une autre personne ( pourtant je ne suis pas une mère possésive). Je crois que cette pratique doit rester au sein de la famille : la mère et le père. C’est une manière trés intime de porter son enfant et je pense quand tant qu’assistante maternelle notre rôle à des limites.Dans mon métier, je veille à ce que les mères ne se sentent pas dépossédées de leur enfant. Il y a des gestes, des activités qui leurs sont totalement réservées et le corps à corps en fait partie. C’est la raison pour laquelle j’ai toujours refusé l’activité piscine proposée par le RAM.S’il est vrai que les enfants passent beaucoup de temps avec nous et que notre devoir est de leur offrir toute notre attention et toute notre affection,attention à ne pas nous sur-investir.Quoiqu’il en soit, nous avons la chance de pratiquer un métier merveilleux, de pouvoir l’exercer manière différentes et du coup , nous offrons aux parents un panel d’accueil important.Je pense que tu demandes aux parents l’autorisation de porter les enfants de cette manière et s’ils te choisissent c’est que cette manière de faire leur convient……….alors il n’y a pas de mal !

  2. Bonjour,

    Je suis la Maman de Bastian (et d’Annaëlle mais ce n’est pas le sujet pour l’instant).

    C’est effectivement moi qui ait proposé la possibilité de porter Bastian en écharpe à Maryse, sachant qu’elle l’avait fait pour Anouk et que ça lui avait plu.

    Pour Annaëlle, je n’avais pas pratiqué l’écharpe ne sachant pas si ça me plairait, et notamment à cause de l’investissement (et on nous prêtait un porte-bébé classique). Et le Papa ne voulait pas tenter l’expérience, il avait peur de la faire tomber, de mal nouer l’écharpe.

    Pendant la grossesse de Bastian, on a eu un cours de préparation à l’accouchement sur le portage en écharpe. Mon homme a été convaincu qu’il ne laisserait pas tomber le bébé. A côté de ça, j’ai rencontré des amis qui ont fait eux-mêmes leur écharpe ce qui diminue l’investissement. Bref, on s’est lancés et j’en ai fait une pour Maryse en même temps que la mienne.

    L’écharpe, je la vois plus comme un moyen de transport (comme le porte-bébé, la poussette, …) dans lequel mon enfant est bien installé et qui me permet d’avoir les 2 mains de libres pour m’occuper de la grande. Il m’est arrivé 1 fois de prendre Bastian dans l’écharpe à l’intérieur pour qu’il arrive à s’endormir, il avait 15 jours et avait besoin de se rassurer. J’aurais fait pareil avec le porte-bébé si je n’avais pas eu d’écharpe.

    Effectivement, l’écharpe c’est assez intime comme tu le dis Ti-Anne. Mais mes enfants passent 10 heures par jour chez Maryse, Maryse ne fait pas partie de la famille mais elle a un grand rôle dans leur vie. Que Bastian se sente bien à 3 mois avec son assistante maternelle est très important. Il apprécie d’être porté en écharpe, c’est ce qui compte pour moi.

    Voilà mon avis de Maman. Mais comme vous dites toutes les 2, c’est important que les parents aient le choix dans les façons de faire des différentes assistantes maternelles. Et ça dépend aussi de leur vision du portage en écharpe.

  3. oui c’est une affaire de relation entre vous. et ce serait dommage d’intervenir et tout gâcher juste pour le plaisir de donner notre avis. si vous n’aviez pas Maryse, vous n’auriez pas eu envie de le faire probablement. donc c’est bien comme cela.

  4. Pascale la confiance entre une AM et la maman doit être forte écharpe ou pas ^^. Emilie a raison de souligner que l’écharpe est un moyen de porter l’enfant et je le vois également ainsi. L’article est destiné à tous ! AM et autres.

    Je veux simplement donner envie aux futurs parents de se lancer. Je précise les bienfaits de l’écharpe dans ce but.

    Le bébé doit sentir la personne qui s’occupe de lui à l’aise quand il se retrouve dans ses bras ce qui est important et je le suis avec l’écharpe dans mes déplacements.

    J’ai deux petites filles en plus sous ma responsabilité qui ne peuvent pas encore faire de long trajet à pied. Une poussette double qui n’est pas confortable pour un bébé de 3 mois . Le porte-bébé n’est pas assez confortable pour moi et Bastian d’où l’écharpe. Cette fameuse écharpe apporte bien plus et cela n’est que bénéfique.

    Pascale je suis aussi pour la motricité libre, mais je ne laisse jamais pleurer un enfant qui a des coliques ou un rot qui le dérange. Je n’utilise pas l’écharpe pour cela je le prends dans les bras tout comme toi ^^, mais s’il pleure de douleur et que je dois sortir hop l’écharpe et il se calme bien vite.

    Cela arrive rarement, mais cela arrive que je ne peux assumer un bricolage qui doit se finir rapidement avec les autres enfants et que le bébé pleure de douleur à ce moment-là l’écharpe rentre en jeu. L’écharpe aussi est bien utile dans les balades du parc où je suis entièrement à disposition des filles pour s’aventurer dans les cueillettes des fleurs , courir après les oiseaux.

    L’enfant qui va prendre confiance en lui dans sa motricité libre , sera plus fort s’il sent autour de lui une tranquillité d’esprit et une confiance, l’écharpe est un plus lors des balades et cela s’arrête là pour moi :).

    Ti -Anne je suis d’accord avec toi et c’est pour cela que je propose toujours aux parents de faire les premiers gestes ou autres actions avec leur enfant. Donner la première cuillère de compote, la première glissade de toboggan, jeu des zébulons. etc..

    Nous ne pourrons jamais éviter que l’enfant fasse quelque chose pour la première fois chez nous. Nous ne pouvons qu’espérer que cela ne soit pas trop souvent. Je ne pense pas déposséder Emilie en portant Bastian^^, je pense l’aider dans son épanouissement de maman et cela est un aspect de mon travail.

    Pour finir le contact physique vous l’avez aussi en portant l’enfant et le calmant, moi j’ai le contact du portage si je peux l’exprimer ainsi en plus.

  5. coucou ma maryse!

    Comme il a déjà été dit si ça a été vu et discuté avec les parents et que tu as entièrement leur aval et bien qu’à cela ne tienne! si ça peut permettre une facilité d’adaptation à ce nouveau petit mousse!

    Moi personnellement j’évite tout portage quelques soit le matériel mais c’est simplement pour des raisons de santé et de fragilité personnelle de mon dos!

    Mais par contre si un jour je me retrouvai face à un petit qui a de grosse douleur de colique et que l’on ne trouve pas de solution , je pourrais en parler aux parents et soumettre l’idée qu’ils utilisent et que j’utilise l’écharpe comme moyen de calmer ses douleurs! Ensuite la décision leur appartiendrai!

  6. Je porte moi aussi en echarpe, sling ou mai té
    tout d’abord il y a 5 ans et maintenant les petits que j’accueillent
    et pour moi aussi c’est un moyen de transports, un moyen d’avoir les mins libre pour les autres
    et non je ne porterais pas l’enfant sans l’accord des parents, ni durant toute la journée car je suis aussi pour la motricité libre et l’autonomie de l’enfant mais nous devons aussi leur donner confiance en eux en leur montrant que nous les écoutons

  7. Bonjour Coco.

    Je suis aussi pour la motricité libre et oui nous devons les écouter et les observer. Cela fait de nous des AM de compétition 😉

  8. Ping : Une histoire de poussette ! | Bricole et Parlotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge