La violence, faut en parler !

20150828_092432Je voudrais vous parlez d’un sujet qui me tient à coeur, j’en parle peu et pourtant c’est un sujet important dans ma vie. C’est sans doute une des causes qui m’a fait devenir AM.

Les actualités de ces dernières semaines, n’a pas permis de mettre en avant ce sujet, qui avait pourtant sa semaine de pub. Je pense que c’est un sujet qui n’est pas assez diffusé et que beaucoup de personnes ne pense pas côtoyer tant que cela.

Vous devez vous demander de quoi je veux parler et bien de la violence, physique et mental. Oui de la violence des mots, des cris et puis celle des coups.

Se retrouver caché dans une armoire, sous un lit quand vous savez que l’adulte ivre n’a qu’une envie vous battre, vous criez dessus.

Quand vous savez que si vous renversez un verre d’eau, que vous tâchez votre vêtement en ayant bêtement enfourné votre cuillère de soupe de travers, va déclencher des cris et peut-être la gifle.

Quand vous rapportez une mauvaise note, alors que vous avez essayé la vieille d’apprendre correctement la leçon dans les cris et la fureur des adultes.

Oui quand tout cela est votre quotidien et que vous devez vivre avec sans  vous demandez si c’est normal, car vous ne connaissez que cela et qu’un jour une personne vous dit, mais c’est de la violence.

Vous n’avez pas le réflex de vous relever, non vous n’avez pas ce Réflex, vous avez celui de vous cacher sous la table pour ne pas vous faire battre encore, ni pour voir les adultes se battre. Non vous ne vous relevez pas en disant, je suis un enfant battu, vous ne vous relevez pas en disant je suis un adulte battu, car la honte s’empare de vous, elle vous bouffe.

Comment se faire aimer des autres, si ceux qui vous ont donné la vie, que celui qui dit vous aimez vous bat pour un rien.

Comment assumer qu’un jour vous pourriez être aimé simplement pour vous-même, que vous ne serez pas abandonné, car vous ne savez pas faire confiance.

Oui la violence est un poison qui  ne s’installe pas que sur le moment des coups, des cris, des mots, c’est un poison qui s’infiltre en vous, c’est un cancer qui vous bouffe et si vous n’en parlez pas, vous pouvez en mourir de solitude et de peur.

Mais  la violence cela commence par de simples cris envers l’autre, petit où grand, cela commence par des mots qui rabaissent, des mots odieux qui sont répétés chaque jour. La violence commence par les gestes, comme habiller brusquement les enfants, tirer leurs bras pour les faire avancer, leur prendre le visage de force pour l’essuyer.

Essuyer le visage sans douceur, prendre l’enfant brusquement pour le changer en disant qu’il put, crier dessus, car il n’écoute pas. Lui mettre la fourchette dans la bouche pour le forcer à manger.

Lui dire que c’est un vilain enfant, qu’il ne vaut pas la peine que l’on  s’occupe de lui, oui  ce sont des violences et vous savez quoi ! Les personnes âgées aussi sont soumises à ces violences.

Il n’y a pas que les coups, il y a tout ce qui met en rogne les autres qui vous blessent, car ils estiment que vous êtes une des causes de leur colère.

Alors, je voudrais que tous ceux qui se sont cachés sous une table de peur, que tous ceux qui s’occupent de bébés, d’enfants, de personnes âgés diffuse ce message !

Que si vous voyez un adulte qui rase les murs, qui n’ose pas vous dire Bonjour, ne le jugez pas , mais faites leur un sourire, car un jour peut-être que votre sourire lui donnera le courage de parler et de dire, je suis une victime, l’ont me bat, l’ont m’a battu !


4 réflexions au sujet de « La violence, faut en parler ! »

  1. La violence est un sujet difficile à aborder et malheureusement, ce sont les personnes les plus vulnérables de la société qui en sont les premières victimes : les enfants et les personnes âgées. C’est pour cette raison que certains adultes continuent à être les victimes car ils (et souvent elles) n’ont rien connu d’autre. Merci de soulever ce sujet important Maryse!
    Joelle Articles récents…Une mer de coquelicotsMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge