Pancarte à humeur (pour lunatiques)

Coucou à tous, l’article que vous allez lire n’est pas de moi, mais de mon amie Cui cui jeune femme remarquable, je lui laisse la place avec un grand plaisir ! Bonne lecture.

Bonjour à tous et à toutes. De manière tout-à-fait exceptionnelle, le capitaine Maryse m’a autorisée à utiliser un bout

de toile pour écrire un article sur son blog. C’est un grand honneur et je la remercie, même si le défi est immense : il n’est pas simple de rivaliser avec les mousses et les idées de notre AM d’enfer !

Je vais tout de même essayer d’expliquer mon affaire du mieux possible, en espérant ne pas vous perdre en cours de route.

Le bricolage que je vous propose m’a été inspirée par une collègue de travail et par mes sautes d’humeur fréquentes. L’idée est donc d’afficher mon humeur sur la porte de mon bureau et prévenir ainsi les aventuriers téméraires des risques encourus s’ils osent pénétrer dans mon antre.

Pour mon bricolage, j’ai besoin :

– d’un support rigide (une pochette en carton par exemple)

– de papier rigide ou du carton pour les 2 disques

– de 4 boutons

– du fil, 1 aiguille

– des ciseaux ou d’un cutter

– d’une règle et d’un compas

– beaucoup de colle

– des tas de crayons de couleurs, feutres, rubans, etc. (selon vos envies et vos idées !!)

Je commence par fermer la pochette dans le sens de la longueur. On colle une petite languette de quelques centimètres de large à la face opposée de la pochette.

hop, on colle

on dirait une lunette

Non, ce n’est pas la longue-vue du capitaine, mais le support de nos deux disques !

Et voici qu’arrive le cours de géométrie. Pas de panique ! Il s’agit surtout de prévoir la place des disques dans la pochette et celle de petits cadres pour l’humeur et le danger. En effet, il ne faut pas que les disques soient en contact et qu’elles frottent les bords du support.

Pour mon bricolage, je tire un trait au milieu dans le sens de la largeur (segment [FG]) et dans le sens de la longueur (segment [AD]).

Je laisse ensuite une languette d’un ou deux centimètres dans le sens de la largeur pour être certaine que les disques ne se touchent pas. Puis, je fais une croix au milieu des segments [AB] et [CD] : ce sont les centres des disques de diamètre(s) AB/2 et CD/2.

g&eaom&eatrie

Puis, sur le papier rigide, on trace les cercles de diamètres AB/2 et CD/2 (en n’oubliant pas de noter les centres). Je délimite alors six parts égales sur mes roues à l’aide de mon compas. (Le périmètre du cercle est environ 6 fois plus grand que le rayon.)

g&eaom&eatrie bis

Et maintenant on s’amuse : dessins de petits bonhommes, collages de panneaux de produits chimiques (on ne me
surnomme pas le cui-cui chimique pour rien, mille sabords !!)

hop des couleurs

Je découpe ensuite les disques, qui vont me servir à déterminer les emplacements de mes cadres. Je troue les centres des disques et les milieux des segments [AB] et [CD] à l’aide d’une aiguille, au recto et au verso de la pochette. Je cale alors les disques à leur future position à l’aide d’un trombone, et détermine la position des cadres… un peu au jugé.

on encadre

Je retire ensuite les disques et découpe les cadres aux ciseaux (un cutter est plus pratique… à la condition de ne pas oublier de protéger l’arrière de la pochette).

Je place alors définitivement les disques. Je glisse le premier dans la pochette et le fixe à l’aide d’un fil, les boutons plats servant d’attache de part et autre de la pochette. Je fais de même pour l’autre disque. Pourquoi des boutons alors qu’il existe des attaches dans le commerce ? Ma foi, parce que je n’ai que ça sous la main.

(Naturellement, l’image ci-dessous n’illustre pas laréalité, puisque dans cet exemple le disque n’est
pas dans la pochette.)

en vrai, le disque est dans la pochette rigide

Et maintenant…improvisation sur le décor. Je dessine les lettres de mon prénom et de mon nom de famille sur du papier
rigide, les colorie, puis les découpe et colle sur mon support. Je mets du ruban autour de mes cadres (parce qu’ils sont vraiment mal découpés). Pour personnaliser encore plus, j’ajoute la photo de mon cactus, puis du ruban, une feuille de ginkgo, etc.

Et comme je veux accrocher ma pancarte, je n’oublie pas de lui mettre
un petit ruban !

r&easultat final

Voilà donc ma petite pancarte d’humeur, modulable et simplifiable à volonté !


10 réflexions au sujet de « Pancarte à humeur (pour lunatiques) »

  1. ouilleeeeeeeeeeeeeeeeeeee les explications c’est pire que maryse, nonnnnnnnn je plaisante, je les passerais à mon homme pour faire le patron lolllllllllllllllllllllllllllllllllllllll

    merci miss cui cui de tes explications

  2. Ping : Un Cadeau pour les Mary Poppins ! | Bricole et Parlotte

  3. Ping : La galette pour Valérie ! | Bricole et Parlotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge